06
fév

cassettes vierges garanties à vieC’est à l’usine de Gorseinon, près de Swansea, au Pays de Galles, que les responsables de 3M France nous ont con-. vies, le 25 septembre dernier, à la présentation d’une nouvelle gamme de cassettes audio vidéo ainsi que de disquettes Scotch. Ce lancement sera officiel le 10r novembre. Après dix années de mise au point, le programme retenu découle d’une recherche sur la typologie des consommateurs et le développement de l’électronique grand public dans le monde. D’après les responsables de 3M, il s’est vendu 13 millions de vidéocassettes vierges en 84, en France, 15 millions en 85, et il devrait s’en vendre 18 millions en 86, 21,7 millions en 87, pour atteindre 27 millions en 1988. Les experts prédisent que, d’ici 1990, les ventes de cassettes vierges atteindront 185 millions d’unités en Europe, ce qui représente un marché d’environ 1 milliard de dollars. Soucieux de répondre à cette demande croissante et de prendre une part de plus en plus importante du marché (11 % en 85,14 % en 86,16 % en 87, 17 % en 88 et 18 % en 89), le groupe 3M a mis au point une stratégie mondiale qui s’établit comme suit :

• Lancement d’une gamme complète de quatre types de cassettes de haute qualité.

• Introduction du concept de garantie à vie qui s’applique à l’ensemble des produits de la gamme.

• Un packaging (emballage) commun à l’ensemble des produits avec un logo sophistiqué : le globe Scotch.

• Une stratégie de communication générale avec une large campagne publicitaire. Ce qui a retenu notre attention est bien évidemment le lancement du concept de garantie à vie. En fait, 3M garantit qu’à tout moment, quel que soit le nombre d’enregistrements successifs effectués sur toute cassette Scotch, la qualité des enregistrements ne s’en trouvera pas affectée. En conséquence, 3M s’engage à remplacer sous trois jours toute cassette qui ne satisferait pas son utilisateur. Les responsables de l’usine de Gorseinon nous ont fait la démonstration avec une cassette enregistrée une fois et une autre enregistrée deux mille fois. Il faut avouer qu’il n’existe aucune différence visible à l’œil nu entre les deux visionnages. Pour arriver à ce résultat, 3M-Scotch n’a pas lésiné sur les moyens, les unités de fabrication bénéficient des laboratoires de recherches et de tests les plus perfectionnés qui soient. Une structure spéciale a été mise en place au centre de distribution de Gennevilliers où sont traités les retours. Un technicien est chargé d’analyser chaque cassette retournée. L’expérience, déjà en cours depuis deux ans en Angleterre et depuis deux mois aux USA, s’est révélée d’une grande efficacité. Comme nous l’a confié Robert Antoine Mon-fini, directeur de la division Mémoires électroniques et produits électriques et télécommunications de la firme, le but avoué de cette opération est de concurrencer les Japonais avec des produits à la pointe de la technologie : «Nous avons mis au point des produits de haute qualité, au moins aussi bons que ceux des Japonais, et nous le prouvons». Dernière innovation dans la gamme des produits vidéo, la commercialisation d’une cassette autonettoyante. Unique en son genre, elle laisse apparaître sur l’écran un message qui, une fois lisible, avertit le spectateur que les têtes de lecture du magnétoscope sont propres et cela pour 240 passages. Là encore, la démonstration faite par les techniciens de Gorseinon est impressionnante. Le danger d’abrasion des têtes est réduit au minimum. 3M a mis tous les atouts de son côté pour conquérir de nouvelles parts de marché. Gageons que ses responsables sauront utiliser leur fer de lance : le contrat de garantie à vie…

17
jan

Rock HudsonIl n’avait pas l’étoffe d’un héros. Sa gloire, il l’a plus tirée de son dernier courage à affronter le Sida, à oser avouer qu’il était atteint de cette maladie «honteuse» à Hollywood. Honteuse parce que Rock Hudson a choisi de dire la vérité alors qu’Hollywood est la gardienne du temple des apparences. Il a osé déclarer qu’il était homosexuel et qu’il l’avait toujours été. C’est peut-être ce qui l’a empêché de devenir une star. Il avait pourtant le physique type du jeune premier, un peu fade, certes, mais terriblement charmeur. «Écrit sur le vent», «La ronde de l’aube», enfin et surtout «Géant» le projettent en haut de l’affiche, mais n’en font pas pour autant une star à la manière de James Dean ou de Gary Cooper. Il apparaît dans de nombreuses comédies des années soixante («Confidences sur l’oreiller», «Le sport favori de l’homme»..). Et puis il s’éclipse pour quelque temps, n’apparaissant que dans des films mineurs. On le retrouve déjà ravagé par la maladie dans le feuilleton «Dynasty» aux côtés de Joan Collins. Un dernier rôle peu glorieux. Quant à la suite du feuilleton, «Dynasty» (c’est-à-dire les kilomètres d’idioties énoncées par les stars angoissées d’avoir été embrassées par un damné), elles constituent la meilleure revanche que Rock Hudson ait pu prendre sur la bêtise hollywoodienne. Dans cet ultime rôle, on ne retiendra que le courage d’un homme blessé.

JVC joue la gamme : voici le HR-D 140 SHR-D 140

Moderne et séduisant, facile à utiliser, le magnétoscope VHS H R-D 140 S est le dernier né de la gamme JVC. Nous l’avons testé en vidéophile et mis le doigt sur ses défauts et ses qualités. Par Pascal Le Gleut

Quelle satisfaction lorsque vous recevez un cadeau et que vous découvrez qu’on ne s’est pas moqué de vous, qu’on a anticipé sur vos désirs. Quand j’ai ouvert le carton contenant le nouveau magnétoscope HR-D 140 S de JVC, j’avoue que j’ai tout de suite été séduit par sa ligne moderne mais discrète, capable de s’harmoniser avec les intérieurs de tout style. Le panneau avant est uni et divisé en deux parties : le compartiment de la cassette, à chargement frontal motorisé, sur la gauche et toutes les commandes sur la droite. Sur ce panneau, une trappe s’ouvre pour laisser apparaître tous les boutons de mise à l’heure et de programmation ainsi que la commande d’alignement ou tracking. Je découvre également une commande de netteté d’image qui permet de contrôler la clarté de celle-ci pour un degré optimal de douceur ou de netteté. Une commande de contraste, quoi ! Passons au panneau arrière. Rien de révolutionnaire de ce côté si ce n’est la présence de sorties supplémentaires pour le raccordement d’un décodeur Canal +. Cela permet d’enregistrer ou tout simplement de visionner les programmes de Canal +, même si votre téléviseur n’est pas muni des connecteurs rem le fameux décodeur. Bien, il ne me reste plus qu’à m’amuser avec mon nouveau jouet. Après avoir effectué les classiques raccordements entre le magnétoscope et le téléviseur, fort bien expliqués dans le manuel d’utilisation, j’utilise le syntoniseur électronique (c’est dans la notice, je n’invente pas) pour prérégler mes canaux de télévisions (8 possibles, sympa pour 86 et les chaînes privées). J’enclenche une cassette. Malheur, elle ressort immédiatement. C’est seulement après deux ou trois tentatives d’insertion que la porte fonctionne correctement et qu’apparaît le volet avec un petit signe m’indiquant que la cassette est en place. Petit défaut ou rodage, chaque fois que je voudrai par la suite insérer une cassette, je devrai m’y reprendre à trois ou quatre fois. Ce n’est pas grave, je poursuis mes investigations. Je décide d’enregistrer un programme. Deux solutions se proposent à moi, utiliser la méthode classique en appuyant sur les touches lecture et enregistrement OU utiliser la touche d’enregistrement immédiat. Cette dernière est généralement méconnue des utilisateurs, mais se révèle très pratique. Elle permet des enregistrements par étapes de 30 minutes jusqu’à 4 heures, par pressions successives. L’alimentation est automatiquement coupée après que l’enregistrement soit terminé. Je découvre également que le HR-D 140 S est muni d’une minuterie qui autorise un enregistrement sur 14 jours avec possibilité de répétition pour chaque jour à la même heure. C’est amplement suffisant pour un vidéophile moyen, l’enregistrement de 852 programmes sur 3 422 jours me paraissant totalement inintéressant. Je presse donc le fameux bouton d’enregistrement immédiat. Un panneau d’affichage, situé juste sous l’orifice de mise en place de la cassette, s’éclaire. Outre l’horloge, le compteur de bande, le compteur de temps d’enregistrement et l’affichage du canal, de gros symboles fluorescents, variant selon la fonction utilisée, s’allument. C’est simple et efficace.., surtout la nuit. L’enregistrement effectué, je visionne et m’intéresse principalement à l’arrêt sur image et à l’avance image par image. Comme pour certains magnétoscopes, l’avance image par image subit l’éternelle barre de bruit, alors que l’arrêt sur image est très correct. Cela est valable pour toutes les cassettes, qu’elles soient enregistrées par vos soins ou préenregistrées. Bon, je vous passerai l’épisode «lecture d’une cassette préenregistrée», rien à signaler. Passons à la télécommande à infrarouge. Super mince, un profil élancé, elle est d’une simplicité à toute épreuve. Elle permet l’enregistrement et l’arrêt du magnétoscope à distance. Quand je vous aurai dit que le HR-D 1 40 S bénéficie enfin d’un rembobinage automatique en fin de bande et d’un relâchement automatique de la pause/ arrêt sur image pour protéger la bande-, il ne vous restera plus qu’à vous précipiter dans le premier magasin venu pour commander une dizaine de modèles pour votre famille et vos amis. Blague à part, le HA-D 140 S est un magnétoscope à la ligne simple, mais raffinée et aux qualités techniques dignes d’un excellent «moyen de gamme». La vidéo VHS à son mieux, quoi !

11
jan

Elle n’était plus vraiment une star. En tous cas pas au sens de Marilyn ; ni jeune ni belle. Et comme elle ne s’est pas supprimée comme certaines, comme elle ne s’est pas non plus refusé à vieillir sous l’œil cruel des sunlights, elle nous a renvoyé à la gueule son image bouffée par le temps, les années, la vie tout simplement. Et si cette image ne paraissait pas digne de figurer dans les catalogues de mode, elle était l’expression d’une autre beauté, intérieure, et d’une espièglerie manifeste. Les yeux, eux, son restés sublimes avec le temps. Le regard de Signoret n’a pas bougé, elle a le même qu’à vingt ans. Ceux qui savent lire entre les rides l’ont toujours su. Simone Signoret aborde la carrière cinématographique en 1943 avec «Les visiteurs du soir» de Marcel Carné. Mais c’est «Macadam» de Marcel Blistère qui la révèle en 1946, c’est aussi l’année de son mariage avec Yves Allégret, dont elle aura une fille, Catherine. En 1949, c’est la rencontre avec Montand. A cette époque, Simone Signoret enchaîne film sur film, de «Dédée d’Anvers» (1946) à «Casque d’or» (1952) en passant pas «Les diaboliques» (1954), «Thérèse Requin» (1953) ou «Les chemins de la haute ville» en 1958 pour lequel elle reçoit un Oscar d’interprétation aux États-Unis. Elle est du reste la seule actrice française à avoir reçu cette récompense. En tout, une cinquantaine de films pour le cinéma jusqu’en 1981 avec «12étoile du Nord» de Granier-Deferre. Dans les films les plus récents, Simone Signoret n’a pas hésité à tirer parti de ses faiblesses. Ainsi dans «La vie devant soi», elle est une madame Rosa vieillie de dix ans. Dans «Le chat» elle est Clémence, une ancienne acrobate infirme physique ment et moralement, bouffie d’alcool et de malheur. Et puis, parallèlement à sa carrière cinématographique, Simone Signoret prend le temps de combattre pour toutes les bonnes causes. Avec Montand, Signoret a régulièrement profité de son influence médiatique pour passer les messages les plus divers concernant la liberté, les droits de l’homme, pour évoquer le cas de tel prisonnier politique injustement condamné, alors qu’on lui demandait de parler d’elle, de son dernier rôle, de son dernier livre. Car Simone Signoret écrivait. «La nostalgie… » et «Adieu Volodia» annonçaient le troisième souffle Signoret. Le premier, c’était le cinéma. La deuxième, l’engagement et les combats humanitaires. Le troisième était celui de l’écrivain.., un souffle d’éternité.

18
déc

dentisteNous avons tous déjà été confrontés au problème de la roulette. Pas la russe, non, la roulette du dentiste. A tel point que c’est devenu une psychose qu’inconsciemment nous transmettons à nos enfants. Ce n’est pas tellement le mal que nous fait le dentiste, mais comme le chante Henry Salvador, c’est surtout la blouse, l’attente, les odeurs de la salle de soins, les murs nus et l’inaction. Alors supposez un instant que votre enfant, sous un quelconque prétexte (un coup de froid dans une dent, un mal de gencives…) vous pousse à tout bout de champ à prendre le chemin du cabinet du dentiste. Un rêve, non ? Eh bien pas du tout. Le cabinet du Docteur Thomas est devenu le paradis des enfants. C’est leur univers. Les dessins animés qu’ils aiment sont affichés aux murs et, qui plus est, pour la première fois, un ingénieux système de télévision leur permet de ne pas manquer le moindre épisode des «Envahisseurs de l’espace». Et puis, par le système vidéo, ce sont des films interprétés par des enfants aussi qui leur expliquent l’ABC de l’hygiène dentaire. En fin de compte, pourquoi ne pas profiter du mercredi pour qu’ils puissent suivre leurs émissions confortablement installés, coiffés du casque magnétoscope qui leur évitera les bruits infernaux des instruments de «torture»? Les dentistes s’humanisent, et le Docteur Thomas du boule-yard des Batignolles ressemble de plus en plus au Magicien d’Oz. Docteur Dominique Alexandre Thomas, 34, boulevard des Batignolles, 75017 Paris. Tél. : 43.87.83.76.

Défonce  d’y toucher

Vidéo câble Productions nous prie de signaler que les cassettes de la collection réseau amateurs «Acteurs X mode d’emploi» et «La défonce des particuliers», dont la commercialisation devait avoir lieu en septembre, ont été reportées sur octobre. «Acteurs X mode d’emploi» sera disponible le 17 octobre et «La défonce des particuliers» le 29 octobre. Révolutionnaires par leur spécificité (rien que des expériences vécues par des particuliers), ces cassettes ont, en effet, du être contrôlées par le Service des mœurs du quai des Orfèvres. VCP annonce par ailleurs que d’autres cassettes, tout aussi étonnantes, sont en préparation pour la même collection.

05
déc

Pris par la fièvre du chasseur de trésor, nous avons omis dans notre dernier numéro à propos du jeu concours «A la poursuite du diamant vert» de mettre en place les éléments indispensables pour identifier les lecteurs-participants. N’oubliez donc pas de préciser vos noms et adresses sur la page du concours ou d’utiliser le bon ci-dessous (si vous n’avez pas encore répondu). Le jeu est exceptionnellement prolongé du 20 au 30 novembre 1985, le cachet de la poste faisant toujours foi.

K7 Johnson,  à chacun  sa couleur

Johnson, seul fabricant français de cassettes vierges, a commercialisé depuis quelques mois le Vidéocap, système breveté d’inviolabilité des boîtiers. Il consiste à inscrire sous la fenêtre gauche du boîtier, avant montage, et sur le volet à chaud, le label de l’éditeur. D’autre part, chaque éditeur a le choix entre une multitude de couleurs pour le boîtier comme pour le volet des cassettes qu’il désire dupliquer. Facilement reconnaissables, ces cassettes sont très difficilement copiables par les pirates. Nous vous communiquons ici la liste des éditeurs clients de Johnson et les couleurs qu’ils ont choisies, ceci afin que vous louiez les bons produits et non des copies.

Carrère : Location : boîtier rouge, volet noir. Vente : K7 bleu ciel.

Proserpine : Location : boîtier noir, volet rouge. Vente : boîtier noir, volet jaune.

Thom Emi : pour certains titres («Il était une fois en Amérique» par exemple), boîtier bleu, volet blanc. Alpha vidéo : boîtier rouge, volet jaune. Delta vidéo : boîtier blanc, volet noir.

K8 Diffusion : K7 bleue ciel. CVD : boîtier rouge, volet rouge.

Hollywood vidéo : boîtier blanc, volet rouge. Johnson fournit également une série de petits éditeurs indépendants et le laboratoire de duplication VDM en cassettes au boîtier noir et au volet marron. Johnson livre aussi des cassettes vierges aux dimensions désirées pour les éditeurs. Enfin, sont disponibles des cassettes grand public HG en 105, 120, 150, 180 et 195 minutes Johnson, 56, rue de Londres, 75008 Paris. Tél. : 42.94.29. 09 ou 42.94.96.08.

20
nov

AkaïAkaï est un des plus importants fabricants de matériel haute fidélité, audio et vidéo. Aujourd’hui, la firme japonaise lance deux téléviseurs en Pal/Secam. Il s’agit d’appareils de haut de gamme, de formats originaux, 40 et 55 cm, avec écran plat, coins carrés, télécommandes à infrarouge, recherche automatique des stations et affichage digital. Le CT-F 151 et CT-F 211 sont en plus compatibles Antiope. Ce lancement devrait permettre à Akaï, grâce à un «marketing de combat», d’augmenter ses parts de marché. Il faut signaler qu’actuellement l’usine Akaï d’Honfleur fabrique des produits dont les composants sont à 50 % français, et qu’en avril 86 va y débuter la production de magnétoscopes et de platines laser. Tout cela en fait le seul « abricant français » d’électronique qui embauche et qui exporte. Disponibles depuis le 15 octobre, les deux téléviseurs de haut de gamme Akaï sont proposés à environ 5.000 francs pour le 40 cm (CT-F 151) et 6.000 francs pour le 55 cm (CT-F 211).

Nettoyage puissance 100

Le Mini Vac, ça vous dit quelque chose ? Perdu ! Ce n’est par le dernier modèle de la gamme Peugeot, c’est un aspirateur miniature qui va aspirer la poussière dans les coins les  plus inaccessibles. Branché sur secteur (avec une prise spéciale) ou à l’aide d’une pile, il permet de nettoyer plus d’une centaine d’objets, de la platine à l’appareil photo en passant par la maquette de bateau, et surtout le magnétoscope. Comme son grand frère l’aspirateur, le Mini Vac comprend deux brosses différentes et un petit sac où se logent les poussières. Nous en avons même vu un discuter avec un mini-briquet. Blague à part, le Mini Vac est vendu 285 francs chez H.G. Thomas, 36, boulevard St-Germain, 75005 Paris. Tél. : 46.33.57.50.

03
nov

8mm bobineTous les fabricants s’y mettent. C’est aujourd’hui Maxell qui lance sa vidéocassette vierge 8 mm MP (particules métal). Maxell a mis l’accent sur la densité d’enregistrement afin de garantir le même niveau de reproduction sonore et visuelle qu’avec les systèmes VHS, Béta et V 2000. Les cassettes 8M Maxell seront disponibles fin 85 en 30, 60 et 90 minutes.

Haute Définition : la France en tête

franceAprès quinze ans d’études, CBS, NHK et Sony ont mis au point un nouveau système d’image électronique : la Haute Définition. Ce nouveau procédé, qui permet une réception quatre fois meilleure que celle de nos téléviseurs actuels, sera commercialisé pour le grand public dès 1987, et permettra à chacun de recevoir sur écran géant des images de la même qualité que celles diffusées dans les salles de cinéma. Dès aujourd’hui, un système de production complet est en place en France. En effet, Sony, CBS et NHK qui ont choisi une société française, Captain Vidéo, pour être la première utilisatrice commerciale de ce procédé, lui donnent une longueur d’avance sur les prochains acquéreurs qui sont… Lucas et Coppola. Ce choix a été fait grâce à la détermination de David Niles, un des pionniers de l’image électronique, qui a su convaincre ces trois géants que l’Europe était mûre pour comprendre l’importance de cette révolution dans l’image. Si le film 35 mm est d’argent, la Haute Définition est d’or : pour une qualité d’image supérieure au film, une économie de 10 à 18 % peut être réalisée sur une fiction normale. Elle peut aller jusqu’à 30 % si le film ou la série contiennent des trucages. Standard universel, la Haute Définition permet à ses utilisateurs de s’implanter dans des marchés jusque là inaccessibles (le film 35 mm, standard international, revenait trop cher pour la production européenne, et les standards vidéo hétéroclites (Pal, Secam, Ntsc) se prêtaient mal à l’exportation. A quand «Les aventuriers de l’arche perdue» produit en Europe… ou plutôt… en France ! Pendant un mois, des présentations de l’image électronique Haute Définition sous toutes ses formes auront lieu, pour les professionnels, dans les nouveaux studios de Captain Vidéo du matériel de production au laser disc domestique !

21
oct

Thomson vient de commercialiser une nouvelle série de téléviseurs MC4 de 63 cm qui vient ainsi compléter la gamme d’appareils MC4 à coins carrés, les 70 cm introduits en début d’année avec un succès indéniable auprès des consommateurs. Le 63 cm allie une grande surface d’image à une dimension réduite du poste. Thomson propose quatre modèles (FMC 45 T, PMC 45, FMC 4 et PMC 4) dont les prix de vente s’échelonnent de 5.600 francs environ pour la version mono Secam, à 6.900 francs environ pour la version stéréo Pal/Secam.

TV privées, le oui du Conseil des ministres

C’est parti. Le Conseil des ministres a adopté le 2 octobre dernier le projet de loi sur les télévisions locales que lui soumettait Georges Fillioud. Rappelons que ce projet de loi prévoit le lancement de deux chaînes multivilles (une musicale et une «généraliste», d’une chaîne culturelle à vocation européenne (projet Pierre Desgraupes) et de 40 ou 50 chaînes locales. Le Conseil des ministres, s’il a accepté pratiquement toutes les propositions du secrétaire d’État à la Communication, a quand même émis une restriction. Une même personne (physique ou morale) ne sera pas autorisée à détenir ou Contrôler plus de trois services de télévision par voie hertzienne, ainsi que plus de trois radios locales privées et plus de trois services de radiotélévision par câble. Le syndrome Hersant a encore fait des ravages. L’Etat ne renonce quand même pas à toutes prérogatives puisque c’est Télédiffusion de France (TDF) qui assurera la diffusion des nouvelles télévisions. C’est la Haute Autorité qui délivrera les autorisations pour les chaînes locales et le gouvernement pour les chaînes «nationales». Monopole, quand tu nous tiens…

10
oct

journalisteBientôt les fêtes de fin d’année. Tout le monde se prépare à acheter le cadeau original qui séduira les amis ou le jouet qui enchantera les enfants. Nous vous proposons deux jeux de sociétés, édités par Nathan, très intéressants. Le premier, appelé Scoop, nous fait pénétrer dans le monde de la presse à travers dix journaux différents. Plus de 5 000 questions, abordant des thèmes très variés, sont proposées. Les joueurs doivent répondre aux questions du journal choisi pour passer les stades de journaliste, puis chef de rubrique et, enfin, de rédacteur en chef qui couronne le vainqueur. Scoop est destiné aux adolescents et aux adultes. Le second, réservé aux enfants, s’appelle Bip 12. Un microprocesseur sophistiqué a permis d’inclure dans le même boîtier 12 programmes de jeux drôles et astucieux qui font appel à l’imagination, la déduction, la mémoire, la logique, et le sens tactique : courses de voitures, chasse au trésor, énigmes, conquête de planètes, etc. Scoop est vendu de 185 à 255 francs et Bip 12 de 330 à 490 francs selon les revendeurs.

1re Semaine  internationale  de la vidéo

Du 18 au 24 novembre, se déroulera la première Semaine internationale de la vidéo de Genève. Au programme : une compétition internationale (40 bandes vidéo sélectionnées), une rétrospective Bill Viola (vidéaste américain de renom), une sélection des œuvres les plus significatives des vidéastes du monde I entier et une exposition de photos d’écran vidéo. Pour tous renseignements, contacter la MJC de Genève, St-Gervais, 5, rue du Temple, 1201 Genève. Tél. : (022) 32.20.60.

20
sept

A la suite de son assemblée générale, le Syndicat national de la vidéo communication, qui réunit les principaux prestataires privés de la vidéo, a procédé à l’élection du bureau de son comité directeur. Président : Etienne Mougeotte (Édi 7) a été réélu Président. Vice-présidents : Elie Davidson (Technique cinéma télévision) réélu, Jacques Locquin (CinécimVidéocim) élu, Pierre de Rohan Chabot (Transatlantic Vidéo) élu, Jean-Paul Thomas (Channel 80) réélu. Secrétaire général : Jean-BernardFetoux (Vidéo Duplication Maintenance) réélu. Trésorier : Georges Roze (Vidéo Synthèse) réélu. Par ailleurs, Denys Durouchoux a été réélu Président de la Commission technique. Cette commission a eu une activité importante au cours de ces deux dernières années, notamment dans le domaine de l’harmonisation des normes.

Promotion chez Saba

Précédemment Directeur des ventes, Alain Declety vient de prendre en main la direction de tous les services administratifs de Saba Continental Edison (marketing, promotion, force des ventes, gestion des approvisionnements, etc.).

Nouvelles adresses

Voici les nouvelles coordonnées des sociétés suivantes :

JVC, 102, boulevard Héloïse, 95100 Argenteuil. Tél. : 39.47.39.00.

Wamer (services administratifs et commerciaux), 14, avenue Albert-Einstein, 93150 Le Blanc-Mesnil. Tél. :45.91.00.00.

Vestron, 72, rue Rambuteau, 75001 Paris. Tél. : 40.26.30.04.

Ticket Vidéo, 58, rue Perronet, 92200 Neuilly-sur-Seine. Tél. : 47.88.50.15.

VDM (Vidéo Duplication Maintenance). Tél. : 47.88.50.15.