16
fév

Votre téléviseur fait des siennes. Il vous distille une dominante verte ou rouge particulièrement désagréable sur les parties d’image claire. C’est agaçant, non ? Écoutez alors ce petit cours de techniques télévisuelles. Près de deux téléviseurs sur trois, parmi les deux millions de téléviseurs couleur qui seront achetés en 1985, seront destinés à remplacer un téléviseur couleur acheté dans la plupart des cas entre 1974 et 1978. Constat, les couleurs des téléviseurs se dégradent avec le temps. L’explication technique est simple. Un téléviseur fonctionne par addition des trois couleurs fondamentales (rouge, vert, bleu) pour recréer toute la gamme chromatique. Un bon équilibre chromatique dépend d’un strict respect des mélanges de couleurs fondamentales. Pour assurer la stabilité des couleurs dans le temps, il faut avoir un bon réglage initial et le maintenir pendant toute la vie de l’appareil. La foule en délire se demande où je veux en venir. Allez, rangez vos cahiers, bandes de cancres. Le système Stabicolor, qui empêche cette détérioration des couleurs, fait désormais partie intégrante des téléviseurs commercialisés par Brandt. Le principe est le suivant : un microprocesseur assure la stabilité de l’équilibre chromatique du noir au blanc, grâce à 150 contrôles par seconde du degré d’usure du tube cathodique. Voilà, vous pourrez frimer devant vos copains. Il ne me reste qu’à vous dire que les téléviseurs Brandt disposent d’une veille automatique, d’une clef électronique, d’un réglage des chaînes par microprocesseur et d’un cadrage de l’image contrôlé par quartz. Pour le test sur vingt ans, à vous de jouer… Signalons pour conclure que sont d’ores et déjà disponibles deux modèles en 46 cm (18412T et 18420T), deux en 51 cm (20435 et 20436T), deux en 56 cm (22437T et 22439) et, enfin, deux modèles en Pal-Secam (20463T -51 cm et 22465T – 56 cm).